Cartographie de produit ou pénétration de chaleur

Ici, on pratique comme pour la cartographie d’ambiance, à laquelle on ajoute d’autres sondes de températures, disposées au coeur d’emballages remplis d’eau et/ou de bentonite. Les informations recueillies sont encore plus précises et permettent de décrire non seulement l’homogénéité de l’enceinte en température, mais également en transfert de chaleur ; c’est-à-dire la capacité du matériel à chauffer et à refroidir la charge de façon homogène. Explication : l’air, la vapeur, l’eau ou un mélange de ces éléments porté à une température donnée ne fourniront pas la même énergie au produit. Dans le cas d’un mélange (air / vapeur ou eau / air / vapeur), la variation des différentes proportions du mélange induit des fluctuations importantes sur le potentiel de transfert de chaleur. Donc, si les proportions du mélange évoluent avec la position dans la charge (cas très fréquent), le potentiel de transfert de chaleur évoluera de même. Ces écarts de potentiel de transfert de chaleur impactent directement la dispersion de la Valeur Stérilisatrice de vos produits. Ceci est particulièrement vrai pour les emballages de petites tailles ou pour les produits à échauffement de type convectif. Cette dispersion est inhérente à la combinaison emballage / matériel de traitement / barème. Le niveau de précision d’une telle cartographie permet de qualifier la reproductibilité des cycles et de définir les limites d’exploitation des appareils vis à vis des produits traités.
Une pénétration de chaleur réalisée avec des emballages instrumentés et, cette fois, remplis de produit donnera une vision réaliste des VS ou VP. Elle permet de préciser plusieurs informations :
•    la VS ou VP minimale et sa localisation
=> essentiel pour la validation bactériologique du barème.
•    la VS ou VP maximale et sa localisation
=> intéressant pour valider l’acceptation organoleptique du produit
•    l’écart entre les VS ou VP minimale et maximale
=> appréciation sur la qualité globale du process : intégration des dispersions de remplissage, de fermeture,
de temps d’attente, de construction du barème, …