Radio – wireless

La radio connaît un essor important dans diverses industries. Dans notre domaine, la transmission des données d’un capteur à son système d’acquisition est classiquement assuré par une liaison filaire. Il tend désormais à évoluer vers une liaison radio. Simple d’installation, cette nouvelle technologie dans l’agro-alimentaire connaît tout de même deux restrictions :
– la portée du signal (de moins en moins problématique),
– la capacité de franchissement, par exemple : les ondes radio ne traversent pas le métal.

Pour exploiter la transmission de données par radio dans un autoclave, une cellule de cuisson, ou tout autre équipement métallique et clos, 2 méthodes sont alors possibles :
1- Transmission radio à l’intérieur de l’enceinte, puis reprise en filaire via l’antenne de réception dont le câble passera au-travers de la cloison métallique. L’ordinateur qui affiche les données en temps réel est alors relié en filaire ou par un nouveau relais radio.
2- Transmission de données filaire de l’intérieur et jusqu’à l’extérieur de l’enceinte, puis un relais radio jusqu’à l’ordinateur d’affichage.

La première méthode est séduisante car elle permet d’instrumenter des autoclaves à chargement entièrement automatisé, mais présente également de gros inconvénients :
– surcoût très élevé par rapport aux instruments purement filaires ;
– limitation importante du nombre de capteurs utilisés simultanément dans l’enceinte instrumentée ;
– risques de ruptures de communication avec les autoclaves rotatifs comprenant beaucoup d’intercalaires métalliques.

La deuxième méthode nécessite une intervention humaine pour connecter les capteurs après le chargement mais offre également de précieux avantages :
– pas de surcoût par rapport aux instruments entièrement filaires ;
– pas de limitation du nombre de capteurs utilisés simultanément dans l’enceinte instrumentée ;
– possibilité de travailler en supervision sur plusieurs enceintes ;
– aucun risque de rupture de communication.