La mesure de température en autoclave

Mesure de température stérilisation pasteurisation et choix capteur sonde

Je souhaite mesurer des températures et j’hésite entre un équipement filaire et des sondes embarquées. Pouvez-vous m’aider ?

En fait, le choix de la sonde pour autoclave dépend de votre utilisation. Pour le contrôle de production ou l’implantation d’un grand nombre de capteurs, il est pertinent d’utiliser des sondes embarquées également appelées capteurs autonomes. Par ailleurs, les équipements filaires permettent une lecture en directe appréciée pour de la mise au point barème. Les services R&D ou Amélioration Continue préfèrent souvent ces systèmes bien que leur mise en œuvre soit fastidieuse.

Enregistreur température Aximini pour cartographie

Une sonde pour autoclave, qu’elle soit dite autonome ou embarquée, enregistre les données pendant un ou plusieurs cycles. Puis, les données sont restituées sur PC par l’intermédiaire d’une interface. L’enregistreur s’insère facilement dans un panier d’autoclave et se fixe à l’endroit ciblé pour les mesures. Pour les cartographies qui nécessitent environ 5 points de mesures par panier ou en milieu fortement automatisé, la manipulation est grandement facilitée par rapport au capteur filaire.

Enregistreur température Aximicro pour stérilisation verrines et bocaux

Dans les emballages, l’enregistreur de température est positionné avant le remplissage, les conditions de fermeture (vide, espace de tête) sont ainsi conformes à la production, les valeurs pasteurisatrice ou stérilisatrice seront donc les plus proches de la réalité. Ses avantages sont réels à condition que le capteur embarqué soit miniature, c’est à dire qu’il ne représente pas plus de 10% du volume produit. En cas contraire, les informations de VS peuvent être complètement erronées et la mesure par sonde filaire s’impose.

Sonde de température filaire

La sonde filaire permet de piquer dans le conditionnement préparé avec un doigt de gant ou un presse-étoupe. La mesure est fiable et précise si les conditions d’étanchéité sont assurées. La lecture en directe permet d’agir sur le programme pendant son déroulement. L’inconvénient majeur est la présence de câble. Il doit être préalablement installé dans les autoclaves, et sa fragilité impose d’en prévoir le remplacement fréquent. Dans le cas d’une qualification de recette ou d’un appareil, un nombre élevé de câbles peut vite devenir problématique à gérer. Son utilisation est intéressante dans un petit autoclave (pilote ou petit volume) pour une application R&D

Sonde embarquée et mesure de température dans les gourdes

Il existe aussi des sondes embarquées avec canne de température, l’électronique est surmontée d’une aiguille à piquer dans le produit et les données sont enregistrées dans un boîtier. Il n’y a pas de lecture directe mais pour les emballages tels que les gourdes, la température est bien enregistrée au point froid.

Le dernier système qui existe depuis plus de dix ans mais qui reste à fiabiliser est la sonde embarquée à communication radio. La sonde restitue les données enregistrées dans l’emballage en passant par une antenne installée dans l’autoclave. La sonde radio se met en place à travers un presse-étoupe ou un doigt de gant, elle permet une mise au point des barèmes similaire au filaire. Cependant, les conditions industrielles impliquent des éloignements limitées entre la sonde et le récepteur (encageage, autoclave rotatif), et la perte de signal se révèle fréquente. La lecture en directe n’est de ce fait plus garantie.

AXITHERM commercialise l’ensemble de ces différentes technologies aussi n’hésitez pas à nous consulter pour un conseil, nous sommes à votre disposition.
téléphone : 02 43 96 03 78 ou par mail à contact@axitherm.com

/ Info / Tags: